🎙Mon intervention dans l’hémicycle au sujet de la proposition de loi des LR sur le (pseudo) rétablissement du pouvoir d’achat des français

🎙Mon intervention dans l’hémicycle au sujet de la proposition de loi des LR sur le rétablissement du pouvoir d’achat des français (qui en réalité va nous coûter 17 milliards de dépenses publiques).

↪️ J’ai rappelé que depuis 2 ans, tous les leviers ont été actionnés pour faire redémarrer notre économie, améliorer le pouvoir d’achat des Français et combattre le chômage, tout en préservant notre modèle social, qui protège les plus modestes, et nos services publics auxquels les Français sont attachés :

• La taxe d’habitation est progressivement supprimée pour les résidences principales d’ici 2020, pour la majorité des ménages et le sera, d’ici 2023, pour tous les ménages. Cela représente 17 Md€ d’impôts en moins pour les Français 
• Les cotisations salariales ont diminué en 2018, faisant gagner 22 € supplémentaires par mois à un salarié payé au SMIC 
• L’allocation adulte handicapée (AAH) et l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) sont revalorisées sur la durée du quinquennat de respectivement 90 € et 100 € 
• La prime d’activité a été significativement revalorisée permettant à un salarié célibataire ne percevant que le SMIC de gagner 100 € de plus par mois (couplé à la hausse légale du SMIC) 
• Les heures supplémentaires et complémentaires sont défiscalisées et exonérées de cotisations sociales (à l’exception de la CSG-CRDS) 
• Les primes exceptionnelles, versées entre le 11 décembre 2018 et le 31 mars 2019 aux salariés rémunérés jusqu’à 3 600 € par mois, sont exonérées de toutes cotisations sociales et d’impôt sur le revenu, à hauteur de 1000 € 
• En 2019, la proportion de retraités préservée de la hausse de 1,7 % de CSG est passée de 40% à 70 %.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.