« Nous sommes, avant toute chose, les enfants des Lumières. »

Emmanuel Macron

1. La démocratie

Les citoyens veulent être mieux représentés, c’est pour cela qu’il faut consolider le statut des maires, visage de la république, et simplifier leur rôles. Création d’un statut pour les maires.

➡️ Part significative de proportionnelle : 20% de proportionnelle dans les deux assemblées

➡️ Limiter le nombre de mandat dans le temps

➡️ Il faut plus d’efficacité : réduction de 30% du nombre de parlementaires

❌ La question du vote obligatoire, c’est non : « je ne crois pas qu’on réponde à la crise en rendant obligatoire le vote », et une fois qu’on a mis l’obligation, quand on regarde les autres pays, elle n’est pas respectée.

❌ Le vote blanc, c’est non : la crise de nos démocratie est aussi une crise d’efficacité mais l’on doit nécessairement choisir, le mieux possible ou le moindre mal. Blanc, ça ne décide pas.

❌ Le RIC, c’est non : il remet en cause la démocratie représentative, mais Emmanuel Macron veut abaisser à 1 million de signatures le seuil pour le RIP (referendum d’initiative partagée).

✅ Le président confirme aussi l’idée de citoyens tirés au sort, 150 en tout, envoyés au Conseil économique, social et environnemental (CESE). En juin, 150 citoyens seront tirés au sort, cela permet une belle et large mobilisation de l’intelligence collective.

✅ Nouvel acte de décentralisation adapté à chaque territoire : logement, transport, transition écologique. Il s’appuiera sur la responsabilité, la lisibilité et le financement. Avec un principe de différentiation territoriale. Prévue pour le 1er trimestre 2020.

Redéfinir un nouveau pacte territorial ! 

✅ Plus de fermeture d’hôpitaux et d’école : plus de fonctionnaire sur le terrain.

✅ E. Macron confirme son souhait de supprimer l’Ecole nationale d’administration (ENA) pour « reconstruire quelques chose de mieux », car il ne croit pas aux « rafistolages ». Le chef de l’Etat ne souhaite pas pour autant « stigmatiser » cette école dont il est issu, mais veut mettre fin aux grands corps de l’Etat et à la protection à vie des hauts fonctionnaires.

2. La fiscalité

-> Remettre l’humain au coeur du projet national

Interrogé par un journaliste de France 2, le Président s’est dit prêt à renoncer à atteindre à la fin de son quinquennat l’objectif qu’il avait fixé de supprimer 120 000 postes de fonctionnaires.

➡️ Baisse des impôts de 5 milliards, donc de 10% pour les classes moyennes, une baisse significative de l’impôt sur le revenu de « ceux qui travaillent ». Cette baisse sera financée par la suppression de certaines niches fiscales pour les entreprises, les réductions de dépenses publiques et davantage de travail.

➡️ Plus de sous-indexation des retraites à partir de 2021 : au 1er janvier prochain l’indexation sur l’inflation des retraites de moins de 2000€ sera effective !

➡️ Reconduction de la prime exceptionnelle défiscalisée : Le chef de l’Etat annonce la reconduction de la prime exceptionnelle défiscalisée versée par les entreprises qui le souhaitent jusqu’à hauteur de 1000 euros.

➡️ Évaluation de l’ISF pour voir si cela fonctionne

➡️ Agir dès la petite enfance, on doit imaginer, se projeter beaucoup plus loin sur cette question, qui semble centrale pour le président. L’éducation aussi est importante : aller plus loin, étendre le dédoublement des classes de la maternelle jusqu’au CE1 ! 24 élèves par classe.

➡️ Allongement de la durée de cotisation, mais on ne touche pas aux 35h !

➡️ Rebâtir un système de retraite plus équitable, plus juste et par points : projet de loi pendant l’été. 2 annonces fortes du président de la République sur cette question :

✅  L’âge de départ légal à la retraite reste à 62 ans (avec un système de bonus/malus)

✅ Un minimum contributif à 1000 euros !

3. L’environnement

✅ Création d’un conseil citoyen : redessiner les aides aux citoyens en matière d’écologie avec 150 citoyens tirés au sort : referendum ou vote à l’Assemblée Nationale in fine.

✅ Création d’un Conseil de défense écologique

✅ Taxe carbone au frontière et finance verte (création d’une banque européenne du climat)

➡️ Agenda 2025 pour se donner une vision et définir nos ambitions

4. Un nouveau projet national

-> Macron souhaite débattre de façon régulière, sorte de démocratie directe. Il a réaffirmé son attachement à notre culture. 

➡️ Politique familiale ambitieuse : sur les familles monoparentales, la CAF pourra prélever directement les pensions alimentaires des anciens conjoints.

➡️ Société de citoyens et pas une société d’individus : accompagner nos associations encore plus loin.

✅ Réaffirmer la Laïcité, rien que la loi de 1905 et toute la loi de 1905.

➡️ Chaque année, il y aura un débat sur la politique migratoire à l’Assemblée Nationale.

-> Le Canada a inspiré le président Macron, la France se dotera des « France service » dans chaque canton, 2000 d’ici a la fin du quinquennat. Ce seront des maisons où les citoyens pourront se rendre s’ils ont une question : voilà du concret !

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.