Voici un article de Sud Ouest sur le futur lycée de l’Entre-Deux Mers.

Merci à Monsieur le Maire de Camblanes pour son accueil.
 
 
 
 
Publié le  par Marie Huguenin.

La réunion autour du futur lycée de Créon avait été proposée par Christelle Dubos, ancienne députée et toute nouvelle secrétaire d’État dans le nouveau gouvernement. Mais une promesse se tient et Pascal Lavergne, son successeur, a maintenu cette réunion des maires de l’Entre-deux-Mers concernés par ce futur lycée à l’horizon 2022. L’objectif étant de recueillir à la fois leurs avis et leurs doléances. 

« Nous devons faire avancer ensemble le projet et accompagner le mieux possible les élus », assure Pascal Lavergne. De son côté, Mathilde Feld, présidente de la Communauté de communes (CdC) du Créonnais annonce comme une évidence que « le coût du projet ne pourra être supporté par sa seule CdC ». « Ce lycée novateur alliera enseignement général, technique et professionnel avec des options innovantes telles que le numérique et la domotique », présente Thierry Cagnon, directeur de l’éducation à la région Nouvelle-Aquitaine. 

 

Fréquentation des transports 

Certains élus demandent que les options musique et culture soient aussi proposées. « Il faudrait considérer les pratiques artistiques comme des pratiques professionnelles dont les enjeux font aussi partie de la vie économique », lance Nathalie Aubin, maire d’Haux. Certains maires des villages de l’Entre-deux-Mers, comme Loupes, Le Pout, Cursan, Blésignac ou encore Villenave-de-Rions se réjouissent de ce futur équipement qui va faciliter la vie des jeunes. 

La question du temps et de la fréquence des transports revient dans la bouche de nombreux maires. « Et nous savons que ce temps de transport est facteur de discrimination », confirme Thierry Cagnon. Pour d’autres représentants des communes plus proches de Bordeaux, la question de la pertinence de fréquenter le futur lycée de Créon se discute. « Nous sommes à 9 km de Mauriac et à 12 km de Créon, remarque Florence Pauly, adjointe à Latresne. Est-ce que cela sera judicieux ? » La réponse appartient au directeur académique des services de l’Éducation nationale. Fin novembre, une réunion est prévue avec les trois CdC concernées afin de parler sectorisation, justement.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.